Mamou : lancement de la caravane ouest africaine des luttes pour la terre et l’eau

0
424

Lancement ce samedi 10 novembre à Mamou de la caravane ouest africaine de convergence globale des luttes pour la terre et l’eau.  Dans tous les pays traversés, les caravaniers vont sensibiliser sur le thème ‘’ Droits à la Terre et à l’Eau : Une lutte Commune’’.

Maladho Diallo, le point focal de la plate-forme nationale de la convergence globale des luttes pour la terre et l’eau de l’Afrique de l’ouest dégage les objectifs de cette caravane. « La convergence est une synergie de mouvements et d’organisations sous régionales pour mener des actions collectives basées sur des analyses et des propositions communes déclinées dans la déclaration et le livret vert. L’objectif de la convergence est de contribuer à la transformation sociale en Afrique de l’Ouest pour l’amélioration des politiques et des textes législatifs encours de ratification, d’élaboration ou de révisions sur le foncier, l’eau, les semences paysannes, le pastoralisme, la pêche, dans l’espace CEDEAO pour défendre nos droits dans le cadre de la souveraineté alimentaire tout en promouvant l’agro-écologie paysanne qui s’appuie sur les droits humains, droit à alimentation », rappelle-t-il.

Mansa Koné, le porte-parole de la convergence globale des luttes pour la terre et l’eau de l’Afrique de l’ouest décline l’engagement de la convergence globale. « Cette caravane est une caravane d’intégration des peuples de la CEDEAO. Partout où nous passons, nous allons parler des accaparements des terres. Or, la terre est notre vie. Tant qu’il ya la terre et l’eau, il y’a l’emploi. Nous venons nous engager auprès de nos autorités. Que la convergence soit le fer de lance d’une paix, d’une intégration totale et pour le développement de l’Afrique », précise-t-il.

Le gouverneur de région qui a présidé au lancement officiel de la caravane a livré un message d’unité aux caravaniers. « Nous avons intérêt à nous regrouper pour la réussite des populations de nos pays. Je vous demande de conserver l’élan de caravane caractérisée par la paix, d’unité et de responsabilité. Travaillez dans le sens de l’unité de l’Afrique. Unis, nous allons réussir ! Le problème de la terre et le problème de l’eau peuvent être réglés de façon rationnelle dans la mesure où chaque Etat dans un élan de volonté politique pourra régler son sort », lance Amadou Oury Diallo.

Un carnaval a été organisé dans la ville de Mamou. Les participants scandant les slogans « Touche pas à nos terre ! A qui la terre ? A nous la terre ! », ont marché jusqu’au gouvernorat où le livre vert (un document de plaidoyer) et la déclaration commune des mouvements de base ont été remis au gouverneur.

Composée des délégués de la Mauritanie, du Mali, du Sénégal, de la Gambie, du Burkina, de la Guinée Bissau et de la Guinée, cette caravane qui partira de la ville carrefour Mamou atteindra le 30 novembre prochain le Bénin en passant par la cote d’ivoire, le Ghana et le Togo.

Au Bénin, il sera procédé à la remise du livre vert de la convergence au président de la République, président en exercice de la CEDEAO.