Mamou: Le réquisitoire sévère de Cellou Baldé contre le régime

0
1220

Après la réception avortée du week-end dernier, le parti UFDG a réussi à mobiliser ses militants ce mardi 25 février sur un espace de jeu du quartier Poudrière.  S’exprimant sur le fichier électoral, Cellou Baldé, le coordinateur des fédérations de l’UFDG de l’intérieur du pays a affirmé que :  « Le fichier électoral de 2015 a été audité par les experts de l’Union européenne, du système des Nations-Unies et ceux de l’OIF et ont découvert plusieurs anomalies: 1 million 564 mille fictifs pour Alpha Condé. Trois millions d’électeurs n’ont pas été dédoublonnés. Après la retraite de Kindia, Alpha Condé a demandé à Salif Kebé de conceptionner un fichier électoral à l’image du RPG arc-en-ciel. Dans les pays voisins, le ratio population corps électoral est de 30%. Le service statistique de la Guinée indique que plus de 51% de la population ont moins de 18 ans. La CENI annonce dans le fichier électoral que 70% ont plus de 18 ans. Le fichier électoral c’est pour 5 préfectures : Kankan, Mandiana, Siguiri, Kouroussa et Kerouané. Donc, ce sont eux qui doivent voter. Ce fichier ne concerne pas les autres préfectures. Le 1er mars, ne vous couchez pas à la maison parce que vous ne votez pas. Le 1er mars c’est une journée de la frappologie. Nous demandons aux sages  d’arrêter de dire que les jeunes ont jeté des cailloux ou ont brûlé des pneus ou ont barricadé les routes. Ils doivent dire à Alpha Condé d’éviter les sources de tensions« .

Quant à Fodé Oussou Fofana, l’un des vices président du parti, il a lancé un message aux ministres  » 114 jeunes ont été assassinés. Il n’y a pas eu de compassion de la part du gouvernement. Il n’y a non plus de justice pour ces jeunes. La particularité est que 40% de ces jeunes qui ont été tués sont de Mamou. Vous ne pouvez pas être ministre de la république auprès du chef de l’État et vous donnez l’impression comme si vous n’êtes pas capables de lui dire la vérité. Vous êtes ministre, si vous êtes honnête, sincère, vous devez dire au président c’est inacceptable on ne peut tuer seulement les jeunes peuls et que je reste à côté de vous. Mais vous ne faites pas cela ! Ce que vous faites, vous prenez de l’argent, le sang des enfants assassinés, pour donner cet argent à la population de Mamou. Quiconque prend cet argent et bouffe, tu auras bouffé le sang des enfants assassinés« .

Enfin, Fodé Oussou a annoncé que le 1er mars il n’y a pas d’élections  » personne ne dira à Mamou qu’on a voté pour lui, qu’il est député !  » conclut il.

A l’occasion de cette rencontre de l’UFDG, plusieurs unités de la sécurité étaient mobilisées dans la ville de Mamou. Le commerce est resté fermé.