Mamou : Le tribunal attaqué, le bureau du procureur parti en fumée

0
676

Dans la nuit du samedi à ce dimanche 26 janvier 2020, un incendie  a ravagé le bureau du procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou. Le bilan est lourd : les dossiers et le matériel sont partis en fumée, a-t-on constaté sur place.

Interrogé par notre reporter, Thierno Abdoul Diallo, l’un des gardes du bureau du procureur revient sur les circonstances de l’incendie. « C’est à 3h du matin que trois personnes venues à moto, ont jeté de l’essence dans le bureau vers la fenêtre et ont mis du feu. C’est l’éclatement des vitres de la fenêtre qui a alerté le gardien de nuit. C’est ainsi que les individus ont pris la fuite. Le gardien m’a réveillé. Je suis venu avec ma famille. A l’aide des sceaux d’eau, on a éteint le feu qui avait déjà pris les fauteuils et les documents sur la table. Les trois personnes sont revenues pour une seconde fois. Ils nous ont trouvé sur  place en train d’éteindre le feu. Ils ont proféré des injures avant de disparaître », explique-t-il.

Le bureau du président du tribunal a échappé aux flammes, grâce à la bravoure du garde qui pour un premier temps, malgré qu’il n’a pas de fusil, a chassé les assaillants à l’aide des cailloux.

Ibrahima Sow, substitut du procureur dégage les dispositions prises suite à cette attaque. « Certainement, ce sont les prisonniers en fuite de Pita et Dalaba qui sont les présumés auteurs de cet incendie. Ceci est une alerte. Nous allons renforcer la sécurité à la prison et au tribunal », annonce-t-il.

Cet incendie qui serait donc d’origine criminel a été perpétré pendant que le procureur est absent de Mamou.