Mamou : les élèves opposés à la tenue des compositions, manifestent dans la rue

janvier 21, 2019 6:07

Une semaine après la suspension de la grève déclenchée par le SLECG,  les compositions du premier trimestre ont été lancées dans tous les établissements du secondaire de la ville de Mamou. Certains élèves opposés à la tenue des compositions sont descendus ce lundi 21 janvier dans les rues pour manifester leur colère, a-t-on constaté sur place.

Partis du lycée Grand Ducal dans le quartier Abattoir, les élèves mécontents sont venus déloger leurs camarades du lycée Doukouré à coups de pierres. Avec un effectif plus gonflé, les élèves ont continué vers le lycée Cabral où l’intervention des gendarmes a contribué à perturber les cours. Les élèves manifestants ont d’abord défoncé le portail de la cour avant d’attaquer à coups de pierres les différentes classes. Les élèves du lycée Cabral sont sortis et ont repoussé les manifestants. Les gendarmes arrivèrent et jetèrent du gaz lacrymogène dans la cour du lycée. Une scène de  panique s’installa et entraina la fuite des élèves dans tous les sens.

Un principal du collège Siradjo fut atteint par un gaz lorsqu’il sensibilisait les gendarmes de ne pas s’attaquer aux élèves à l’intérieur de la cour :  » ils ne m’écoutaient pas, ils proféraient des injures grossières à l’encontre des élèves et jetaient des projectiles. C’est pendant ce temps un gaz tomba sous mes pieds. Je me suis évanoui », explique Monsieur Sigon Baldé.

Du lycée Cabral, les manifestants se sont dirigés vers le centre-ville où ils ont attaqué les écoles primaires Sory Condé et Centre 1puis la DPE et l’école Fouta où les vitres des fenêtres ont été cassés.

Plusieurs blessés parmi les élèves ont été recensés. Ils ont été blessés soit par les pierres ou les gaz lacrymogènes.