Mamou: les formateurs sanitaires outillés en andragogie appliquée à la gestion du système de santé guinéen

0
462

Dans le cadre de l’exécution du Plan national de développement sanitaire en Guinée, le ministère de la Santé a établi une coopération avec de nombreux partenaires bi et multilatéraux parmi lesquels le gouvernement italien, à travers l’agence Italienne pour la coopération au développement qui a financé le projet de soutien au système sanitaire national (P3SN). Dans la mise en œuvre de ce projet, un atelier de formation des formateurs en andragogie à l’attention des districts sanitaires des régions de Boké, Kindia, Labé, Mamou et la préfecture de Gueckedou s’est tenu dans la ville carrefour du 29 juin au 7 juillet 2020.

A la cérémonie d’ouverture, Dr Aissatou Dieng, coordinatrice nationale du projet souligne l’importance de cette démarche : « l’objectif général de cette formation est de renforcer les capacités des participants pour leur permettre de préparer une formation d’adultes, afin de former les médecins et le personnel paramédical en charge de la gestion du système de santé au niveau du district sanitaireLa particularité de la présente formation s’inscrit dans une démarche d’amélioration de la qualité de prestations des services et soins dans les formations sanitaires voulue par le ministère de la Santé et soutenu par le financement du gouvernement italien. Cette formation est une étape d’un long processus destiné à la qualification des services et soins qui combine à la fois la formation et la mise à disposition des kits complets, d’équipements et du matériel pour la démultiplication des connaissances instrumentales acquises« , a-t-il campé.

Amadou Oury Diallo, le gouverneur de région présidant la séance d’ouverture, a pour sa part, salué l’initiative, avant de remercier le partenaire en ces termes : « comme le dit l’adage  » la santé est une couronne dorée dont on ne connait l’importance que quand on la perd ». Cet atelier vise donc à améliorer la compétence des formateurs. Il appartiendra à tous et à chacun de mobiliser les acteurs et bénéficiaires du projet pour la convergence des objectifs communs et une meilleure coopération pour la mise en œuvre des activités. Mes remerciements vont à l’endroit de tous les partenaires qui nous accompagnent singulièrement au gouvernement italien pour la réalisation des infrastructures et la fourniture des équipements« .

A la fin de la formation, après la remise des attestations, les participants se sont engagés à restituer le contenu de l’atelier aux collaborateurs de service pour que le processus soit inclusif. Mais aussi de finaliser en équipe le plan de formation qui sera soumis par voie hiérarchique après validation à la coordination du P3SN. Puis d’organiser les formations et assurer le suivi post formation.

Dr Saidou Pathé Barry, l’un des facilitateurs ajoute que « la particularité de cette formation a été l’approche pédagogique que les facilitateurs ont adopté pour permettre à nos cadres de s’améliorer pour que les populations récentes la valeur de ces formations à travers l’amélioration de l’accueil et de la qualité des services indispensables pour la bonne amélioration des indicateurs de la santé« , indique-t-il.

Des kits de formation composés d’ordinateurs, de groupes électrogènes, d’un vidéo projecteur, d’un écran vidéo, des rouleaux de papier et des paquets de markers ont été donnés à chaque direction régionale de la santé. Cette remise a été coordonnée par Souleymane Touré, Conseiller juridique au ministère de la Santé et Elhadj Moustapha Diallo, Conseiller politique au gouvernorat de Mamou.

Après cet atelier, les participants vont poursuivre la formation dans les régions et dans les préfectures. Une fiche sera utilisée par l’équipe des facilitateurs pour faire le suivi post formation.