Mamou : l’incendie du marché central évité de justesse

0
447

Dans la matinée de ce mardi 20 octobre, un jeune a été intercepté pendant qu’il arrosait à l’essence les tables du grand marché de Mamou. Il a été copieusement molesté, avant d’être déposé au commissariat, a-t-on appris sur place.

Interrogé, Mamadou Sidibé, l’administrateur du marché apporte des précisions  » le matin, ce sont les gardiens du marché qui ont mis main sur ce jeune qui tentait de mettre le feu sur les tables. Il avait arrosé à l’essence, les tables qui se trouvent derrière mon bureau et aussi certaines tables du premier hangar. Lorsque l’un des gardiens l’a aperçu, il lui a demandé qu’est-ce qu’il fait là-bas. Il a répondu  au gardien qu’il faisait son travail. C’est aussitôt que les gardiens l’ont intercepté. Il dit qu’il vient de Dalaba » explique-t-il.

Le jeune a été mis à la disposition de la police pour des fins d’enquêtes.

Cette  tentative d’incendie intervient alors que le marché est fermé. Depuis la tenue du scrutin présidentiel, les marchands s’abstiennent d’ouvrir leurs commerces. Certains passent la journée devant leurs boutiques fermées, les oreilles tendues à la radio pour suivre la diffusion des résultats du vote qui tombent au compte-gouttes.

A noter que le marché de Fria a été ravagé par les flammes dans la nuit de lundi à mardi. Sur l’origine de cet incendie, les premières informations font état d’un court-circuit.