Mamou: une série d’incendies d’origine inconnue fait des dégâts

0
1570

Depuis le mardi 5 février dernier, une série d’incendies d’origine inconnue font des victimes dans la commune urbaine de Mamou. En 72 heures, deux concessions, une menuiserie et des kiosques sont partis en fumée dans les quartiers Petel et Almamya. Cette fois-ci EDG n’est pas mise en cause car au moment où les incendies se déclarent, le courant est absent dans la ville.

C’est la concession du second imam de la mosquée de Petel qui a commencé à prendre feu le mardi dernier en pleine journée. Avec l’intensité des flammes, tout est parti en fumée.

Le lendemain, toujours dans le même quartier, c’est une autre concession qui a pris feu aux environs de midi. Les élèves se sont mobilisés pour secourir et empêcher la progression des flammes.

Dans la nuit du jeudi à ce vendredi 8 février, c’est une menuiserie et des kiosques qui sont partis en fumée aux environs d’une (1) heure du matin. Avec les cris de secours, les populations sont sorties avec des sceaux d’eaux pour éteindre le feu.

Les gendarmes présents, à l’aide des phares de leur véhicule, ont éclairé les lieux pour permettre aux volontaires de lutter contre les flammes. Plusieurs meubles, des madriers et le contenu des trois kiosques ont été consumés par le feu.

La coupe des branches d’un vieux baobab au quartier Petel serait à l’origine de ces incendies, affirment certains citoyens. Selon nos informations, un particulier, coupe, depuis lundi dernier,  les branches du baobab situé à côté du pont de Petel.

De tous ces incendies, les sapeurs-pompiers ont brillé par leur absence. Leur camion serait en panne de moteur, nous a appris le chauffeur dudit camion.

Ces derniers temps, les incendies deviennent de plus en plus fréquents à Mamou. Le 20 décembre 2018, c’était le marché de la ville qui avait pris feu.