Manif à Labé : Des élèves du privé réclament le retour des enseignants

0
620

Des élèves pour la plupart relevant des écoles privées de la commune urbaine de Labé ont battu le pavé ce mercredi 1er juillet 2020. Objectif, réclamer le retour en classe des enseignants en grève depuis le lundi dernier. Une manifestation qui a eu pour point d’arrivée au siège de la préfecture de Labé où les protestataires ont été reçus par le préfet, a appris Guineenews©.

Après avoir parcouru pacifiquement certains axes stratégiques de la ville, les élèves  ont décidé d’aller exprimer leur ras-le-bol à l’autorité préfectorale de Labé : « nous avons jugé nécessaire de mobiliser une cinquantaine d’élèves du privée pour venir notamment réclamer notre droit. Nous sommes dans notre droit. Nous n’étudions pas. Vos enfants souffrent, vos enfants pleurent. Nous voulons une éducation car nous sommes le futur de ce pays. Donc, si nous n’étudions pas, comment voulez-vous qu’on soit demain préfet comme vous? comment voulez-vous qu’on soit ministre comme vous? Vous-même vous l’avez dit la fois dernière, si ça continue comme ça dans 10 ans,  il n’y aura pas d’élite surtout à Labé », a déclaré Chaikou Oumar Dieng, le porte-parole des élèves.

En réponse, El Hadj Safioulaye Bah, le préfet de Labé s’est montré réceptif et rassurant : « c’est vous l’avenir. Demain, je ne serais pas là. Le président de la république ne sera pas là. Les présidents des partis politiques ne seront pas là. C’est vous les jeunes qui seraient à la place de tout ces gens. Donc, merci d’être venus. Nous avons pensé que la solution devrait être traitée entre les fondateurs, les enseignants et l’inspecteur régional du travail. Et je vous assure actuellement, ils sont à la commune urbaine en train de discuter et je crois qu’il y a un semblant de solution. Certainement, les classes vont rouvrir dès demain. »

Il faut rappeler qu’aux dernières nouvelles, le syndicat des enseignants du privée semble être totalement déterminé à aller jusqu’au bout de ce bras de fer qui l’oppose aux fondateurs des écoles privées.

A suivre !