Manif anti 3ème mandat à Mamou, 2 morts (un gendarme et un jeune) par balle

0
185

La ville de Mamou a été secouée pendant cette journée du lundi 14 octobre. Des jeunes et des femmes ont manifesté contre toute modification de la Constitution dans les différents quartiers de la ville carrefour. Plusieurs personnes sont blessées, d’autres ont été interpellées. Un gendarme a été accidentellement atteint par balle d’un de ses collègues nous apprend on.

A la mi-journée de ce lundi, les manifestants composé de jeunes et femmes avec des foulards rouges sur la tête ont barricadé sur le pont menant aux quartiers Petel, Sabou et Balia. Certains ont passé la journée à en découdre avec les agents de la sécurité en face de la maison des jeunes sur la route nationale.

A 12h, un gendarme, le Margis Mamadou Yéro Bah aurait reçu accidentellement une balle d’un ses collègues en face du gouvernorat. Il a rendu l’âme dans les heures qui ont suivi.
Débordés, les gendarmes et policiers ont replié, abandonnant le terrain à la merci des manifestants.

A 18h, un jeune, Thierno Aliou âgé d’une dizaine d’années a reçu une balle au niveau de son cœur qui lui coûtera la vie.

Quatre véhicules ont été endommagés par les manifestants dans la cour du gouvernorat.
Pour l’instant, il est difficile de donner le nombre de blessés et des personnes interpellés.
Elhadj Amadou Kolon Barry Inspecteur régional des affaires religieuses a prêché, dans les différentes radios de la place, la paix et au calme.