Manif du 14 octobre : le domicile de Cellou Dalein inaccessible

0
236
Des leaders de l’opposition et de la société civile de la Guinée ont appelé ce lundi 14 octobre à une manifestation pour s’opposer au projet de nouvelle Constitution. Mais ce matin, les consignes sont fermes: personne n’est autorisé à se rendre au domicile de Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition guinéenne. Un important dispositif sécuritaire, composé de policiers et de gendarmes, est déployé au niveau de toutes les trois issues qui mènent au domicile privé du président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).
« Il est interdit de passer là. Il faut aller de l’autre côté, nous dit un gendarme, avant qu’un autre nous jette un regard furieux :  » Quitte ici, sinon si je te gifle tu vas voir ».
De l’autre, au niveau du garage-moto, le policier a été plus respectueux : « Monsieur, ce sont des consignes qu’on a reçues. Je suis désolé, mais personne ne doit passer, y compris les gens de la presse. »
Au domicile de Sidya Touré, président de l’Union des forces républicaines (UFR), des pickups de gendarmes sont postés au carrefour, mais ils laissent les gens circuler. La cour du leader reste fermée en attendant de voir la direction du vent.
Concernant la situation dans certains endroits, à Kountia, non loin du KM36, des jeunes ont barricadé la route vers 5h30, formant ainsi un embouteillage, car certains citoyens sont sortis très le matin. Mais peu après, les agents de maintien d’ordre ont rétabli la circulation. A Enta, des pneus étaient brûlés, des barricades érigées aux environs de 7h5. Le long de la route, les boutiques et magasins sont fermés, peu de voitures circulent. A Gbessia, vers 7h35, des jeunes avaient commencé à se mobilisé. Une vieille chaise brûle sur la chaussée, pendant que des ordures sont jetées par endroit.
Sur l’axe Condéboundji-Hamdallaye, au niveau de Concasseur précisément, les jeunes ont mis du feu sur des pneus. Abdoulaye Barry, un d’entre eux, dit sortir manifester contre un 3è mandat.