Manif du 28 janvier : Le refus de recevoir le corps d’une victime tuée par balles à l’hôpital Sino-guinéen envenime la situation

0
684

Des affrontements entre forces de l’ordre et des jeunes manifestants sont enregistrés dans certains quartiers de la haute banlieue de Conakry, ce 28 janvier 2020. C’est le cas notamment à Sonfonia (entre la T8 et la T7) aux environs de 10h et à Wanindara (12h). Le refus par les services de l’hôpital Sino-guinéen de recevoir le corps d’une victime, tuée par balles dans la matinée de ce mardi, aurait contribué à envenimer la situation, apprend-on.

Dans le premier cas, ce sont des jeunes retranchés dans le quartier, qui lanceraient des pierres sur la route, et contre des policiers qui se trouvent sur le terre-plein, les trottoirs ou dans leurs pickups. Mais cela n’empêchait pas la circulation de quelques véhicules et motocyclistes.

Aux environs de 12h, d’autres affrontements ont été enregistrés au niveau de Wanindara, alors que tout allait bien vers 10h. Des jeunes frustrés certainement par les échos de l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne qui a refusé la morgue au jeune tué par balle, la nuit dernière, ont voulu se faire entendre.

Pour maintenir la pression sur le pouvoir, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) qui réunit en son sein des leaders politiques et des activistes de la société civile, des artistes, appelle à une résistance citoyenne et permanente les 28 et 29 janvier 2020.