Manif du FNDC : Des échauffourées entre manifestants et force de l’ordre à Télimélé

0
432

Ce jeudi 13 février, des échauffourées ont éclaté entre les manifestants et les forces de l’ordre dans plusieurs endroits du centre-ville de Télimélé, provoquant ainsi une véritable paralysie des activités commerciales dans  la cité, a-t-on constaté sur place.

C’est très tôt ce matin que les protestataires contre le changement constitutionnel répondant à l’appel du Front national pour le changement constitutionnel ont érigé des barricades  et brûlé des pneus sur les principaux carrefours qui mènent au marché central, notamment au niveau des carrefours Nonkohi, Gasoil et celui de la station.

Du coup, les forces de l’ordre ont fait une descente inopinée pour essayer de rétablir l’ordre.  Il y a eu alors des échanges de jets de pierres contre du gaz lacrymogènes.

La guérilla s’est étendue au carrefour de l’école primaire de Mindia où des jeunes gens ont été pourchassés avant de se réfugier dans les quartiers.

Les boutiques et magasins sont pour le moment fermés, la circulation perturbée, et seuls quelques motards  essayent de mener leurs activités.

Les services de sécurité  se sont déployés dans les différents carrefours, où des pickups de la police et de la gendarmerie sont visibles.

Par ailleurs, il faut signaler que le préfet Amadou Sadio Diallo s’est rendu sur les lieux et a invité les femmes marchandes et les commerçants à ouvrir leurs commerces et de vaquer à leurs occupations.

Un calme précaire dans la ville de Télimélé, en ce deuxième jour de l’appel à manifester lancé par le Fndc.