Manif du FNDC :  le mot d’ordre largement observé à Kolaboui et Sangarédi  

0
119

A l’appel du FNDC (Front national pour la défense de la constitution), les localités de Kolaboui et de Sangarédi dans la région de Boké, au nord-ouest de la capitale Conakry, ont été fortement paralysées.

A Kolabouyi, le trafic routier a été sérieusement paralysé surtout dans la matinée en raison des barricades qui ont été érigées par des jeunes manifestants. Des pneus enflammés sur les chaussées étaient leurs armes pour empêcher toute circulation à travers la commune rurale de Kolaboui. Il a fallu l’intervention des forces l’ordre qui ont procédé à des interpellations dans les rangs des manifestants pour favoriser le retour au calme, a-t-on appris.

Quant à Sangaredi, des paralysies des activités ont été signalées à cause de la sortie des jeunes manifestants et militants du FNDC.  C’est à l’aide des pneus brulés qu’ils ont réussi à perturbé la circulation et dissuadé les commerçants à fermer leurs boutiques et magasins.

A Sangarédi comme à Kolaboui, à part quelques interpellations, aucun cas de mort d’homme n’a été signalé jusqu’au moment nous mettons en ligne cette dépêche.