Manif du FNDC : les femmes expriment leurs préoccupations à Coyah

0
170

Contrairement à la journée du mercredi, les activités ont repris à Coyah-centre où la circulation est restée fluide à Kagbèlèn, alors que les embouteillages se font sentir depuis le matin au niveau du grand carrefour de Sanoyah-km36, en cette 2ème journée de l’appel à résistance active du Front national de défense de la constitution (FNDC).

Si la circulation était moins fluide lors de la première journée de manifestation du FNDC entre Coyah-centre et Sanoyah-km36, suite aux échauffourées entre forces de l’ordre et jeunes manifestants au chef-lieu de la préfecture, ce jeudi 13 février, la circulation est fluide. Les activités économiques ont repris à Coyah. Le marché de Sanoyah- Km36 est bondé de monde depuis le matin.

Au niveau du carrefour de Kagbèlèn, s’il n’y a pas eu d’embouteillages comme d’habitude, plusieurs boutiques et magasins sont restés fermés. Les banques et la station d’à côté sont par contre ouverts.

Par ailleurs, en plus de l’impact des manifestations du FNDC sur les activités économiques, par endroits, plusieurs femmes rencontrées sur la route du marché expriment plutôt leur préoccupation quant la flambée continue des prix des denrées de première nécessité sur les marchés suite à la fermeture des frontières par le gouvernement.