Manif du FNDC : un blessé par balle à Labé

0
374

A l’instar de plusieurs villes de la  Guinée comme la capitale Conakry, Labé a répondu à l’appel de résistance active annoncé à partir de ce lundi 26 octobre 2020 par le front national pour la défense de la constitution (FNDC). Mais contrairement aux précédentes manifestations du front, l’engouement n’était pas au rendez-vous ce lundi, même si la répression s’est abattue sur les manifestants, faisant un blessé par balles,  a  constaté sur place guineenews.

En dehors de quelques carrefours stratégiques comme Hoggo M’Bouro et le carrefour Bilaly, le mot d’ordre du FNDC semble être ignoré dans la cité de Karamoko Alpha. Par contre des échauffourées ont éclaté entre jeunes manifestants et force de l’ordre aux abords du carrefour Bilaly où un jeune a reçu une balle tirée par des hommes en uniforme, a-t-on appris de sources concordantes.

« Je pense que ce n’est pas si grave. Certainement, il se peut qu’il ait une fracture au niveau de la jambe gauche,  le  reste c’est des plaies. Mais une fois que la radio sera faite, on saura s’il y a une rétention des balles ou s’il y a des fractures. Nous, nous avons fait les premiers soins», explique sous le sceau de l’anonymat le médecin qui a reçu le blessé dans une clinique de la place.

Par ailleurs, des arrestations et des vols de biens ont également été enregistrés à maints endroits. Des actes causés par des forces de l’ordre, selon des victimes.

 « Quand ils sont rentrés dans notre concession, ils ont dit, nous, on n’a pas d’amis, vous êtes des traîtres. Ainsi ils ont défoncé la porte avant d’arrêter mon jeune frère. Quelques temps après, ils sont revenus fouiller sa chambre. C’est en ce moment qu’ils ont également arraché mon téléphone », dénonce Mamadou Baldé, victime.

En dehors de ces carrefours, les routes sont désertes mais sans la moindre menace.