Manifestation anti-délestage à Kankan: l’acte 3 salué par une population en cheville avec les frondeurs

0
1398

La ville de Kankan était en ébullition encore ce mardi 07 juillet. Plusieurs centaines  de jeunes étaient mobilisées dans les rues, pour la troisième fois en trois  semaines, pour protester contre le manque de courant électrique.

Cet acte 3 des frondeurs a été salué par la population dans sa majorité, qui semble partager la préoccupation des jeunes. Celle d’améliorer la desserte de courant électrique à Kankan.

Selon Docteur Lonceny Cherif, président du bureau régional du conseil national des organisations de la société civile de Kankan, la marche a été exemplaire, cela à tout point de vue, car en dépit de la mobilisation, il n’y a eu aucun dérapage.

« La marche du mardi a été exemplaire à tout point de vue. Il y a eu une forte mobilisation, on pensait que les choses allaient tourner au vinaigre. Mais on a été agréablement surpris au final. Il n’y a eu aucun dérapage. Les forces de sécurité ne sont pas intervenues pour interdire la marche, donc vraiment on ne peut que se féliciter, et là il faut en être fier. Mais surtout il faut avoir le courage de féliciter les jeunes manifestants », a-t-il déclaré.

Poursuivant il rappelle: « Tant que l’autorité au plus haut niveau ne trouve pas une solution, on va rester dans cette situation. Depuis 2012, il y a eu la pose de la première pierre du barrage de Kogbèdou pour 24 mois. Donc je dis que cette révolte des jeunes est légitime et c’est logique. L’autorité doit revoir sa méthode de travail. Ça ne servait à rien de poser une première pierre, pour de tels résultats non concluantes», a-t-il dénoncé.

Moussa Millimouno, jeune étudiant diplômé sans emploi, rencontré dans un bar-café du quartier briqueterie, juge à son tour que cette manifestation a été une réussite.

« J’apprécie cette manifestation, car ç’a  été vraiment une réussite. Bien sûr qu’une zone aussi importante que Kankan doit avoir comme source d’électrification, un barrage hydroélectrique, à travers lequel, on va avoir le courant 24H/24H. Sortir et dire non aux groupes électrogènes, est un acte de bravoure et de citoyenneté que nous ne pouvons que saluer, surtout quand rien n’est cassé ni détruit. Moi je tire mon chapeau à tous les manifestants, et je dis du courage car la lutte est loin d’être fini », a-t-il lancé.

Aly Condé, informaticien au marché Diaka, pense pour sa part aussi que cette manifestation des jeunes de Kankan, devait servir d’exemple.

« D’abord je remercie la jeunesse de Kankan d’avoir agi pacifiquement pour réclamer ce qui leur revient de droit. Ils font primer l’intérêt commun de cette cité. Cette réclamation est d’une importance inestimable, car tout s’est passé comme on l’a souhaitée. Pas de dégâts, pas de perte en vie humaine et pas de blessé non plus, cette manière de revendiquer, doit être un exemple pour tous les citoyens qui veulent réclamer ce qui leur revient de droit», a-t-il salué.

A noter que ça fait plusieurs semaines, maintenant que les jeunes de Kankan, sont vent debout contre la mauvaise desserte du courant électrique dans la localité et pour cela, ils exigent des autorités la construction d’un barrage hydro électrique.

Ils ont été constamment ovationnés par la population tout le long de leur marche pacifique de ce mardi 7 juillet 2020.