Manifestations anti-troisième mandat: le FNDC passe à la vitesse supérieure

0
813
Une photo d'archive

Comme Guineenews l’avait pressenti à la lecture du communiqué du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) ce mercredi, en plus de la crise électorale en cours, Alpha Condé va devoir faire face à un autre front.

En effet, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) en retrait depuis quelque semaine, en raison du processus électoral dans lequel certains de ses membres se sont engagés, va reprendre service. Sauf changement de dernière minute, c’est une question d’heure. Le mouvement anti-troisième mandat dirigé par Abdouramane Sano s’apprête à relancer la contestation contre le pouvoir Condé dans un bref délai.

« On est en train de rédiger un communiqué. On va appeler à des manifestations générales à partir de vendredi, jusqu’au départ de Alpha », confie notre source en exclusivité à Guineenews.

Une décision qui intervient au moment où les manifestations des partisans de Cellou Dalein Diallo, candidat proclamé vainqueur par son propre parti, commencent à prendre de l’ampleur.

Les journées de mardi 20 et d’hier mercredi 21 octobre ont été particulièrement agitées à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays. Avec beaucoup de morts, de blessés et de dégâts matériels.

Pour rappel, en réponse aux reproches qui lui ont été faites après sa décision de participer à la présidentielle, le principal opposant politique d’Alpha  Condé,  répondait que sa candidature est plutôt complémentaire à la dynamique enclenchée par le FNDC.