Manifs anti-gilets des conducteurs de taxi-moto à N’zérékoré : Le syndicat ne compte pas reculer

août 9, 2018 11:28
0

Comme annoncé dans une de nos précédentes dépêches, les conducteurs de taxi-moto de N’Zérékoré étaient mercredi 8 août dans la rue pour protester contre la décision les obligeant de porter des gilets dans la circulation. Une mesure prise récemment par les autorités communales de commun accord avec les différents syndicats de taxi-moto.

Les conducteurs qui jugent ces gilets trop chers, ont donc décidé de ne pas en acheter. C’est ainsi qu’ils se sont fait entendre mercredi à travers une manifestation de rue.

Mais pour les responsables des syndicats de taxi-moto, c’est une façon d’intimider l’autorité en refusant de se faire identifier.

« Ils ne veulent pas que la sécurité arrive à leur identifier. Parce que, quelque part, ce sont eux-mêmes qui sont à la base de la criminalité. Et nous, nous voulons désormais maîtriser tous ces aspects notamment le nombre exact de taxi-motos qui circulent dans la ville », a fait savoir Bangaly Bayo du syndicat des taxi-moto.

Poursuivant, il dira que le port des gilets est obligatoire. Donc, pas question de reculer après cette manifestation.

« Je les invite à s’asseoir et réfléchir parce que le port des gilets est obligatoire. Ce ne sont pas des mouvements de ce genre qui nous feront reculer. Ce n’est pas possible et tout sauf ça. C’est une décision nationale et nous ferons tout pour la mettre en exécution. Donc il faudrait que les gens acceptent de se faire identifier », insiste-t-il.

Du côté des l’association des gares de taxi-moto, l’on reste aussi catégorique quant au port des gilets. Déjà l’on parle de l’arrestation de certains motards suite à la manifestation d’hier mercredi. Une information qui n’est pas confirmé par les autorités.