Manifs de l’Ufdg-ANAD : quel impact sur le trafic routier à Conakry ? (Constat)  

0

Si l’appel à manifester de l’ufdg (union des forces démocratiques de Guinée) et de l’Alliance nationale pour l’alternance démocratique (ANAD) n’a pas mobilisé à Conakry, il n’a pas été sans effet dans le quotidien des habitants de la capitale guinéenne. C’est du moins le constat fait par guinéenews de Nongo à Kaloum, en passant par Kaporo, Kipé, Taouyah, Belle Vue, Kénien et Madina ce mercredi en fin de matinée.

Le long de ce trajet, souvent privilégié en périodes de trouble, comme souvent il y a peu de commerces fermés. Encore moins de présence des forces de l’ordre, à par le rond-point Hamdallaye où se situe l’escadron mobile N°3. Mais la fluidité de la circulation contraste avec la réalité habituelle les jours ouvrables ordinaires à cette heure (11h-12h).

Juste quelques lenteurs à Kaporo, Kipé et Taouyah alors que d’ordinaire, ce sont des embouteillages monstrueux à ces endroits et ailleurs à la Minière, au niveau de Madina ou encore à l’entrée de la Kaloum. Les exemples les plus récents remontent à hier mardi et avant-hier lundi. Le trafic routier était en général très dense, avec souvent beaucoup d’embouteillages…

Une réalité qui a complètement changé ce mercredi, sans doute à cause à l’appel à manifester de l’ufdg et de l’ANAD. Même si cette atmosphère n’a rien de commun avec les manifestations de protestation auxquelles le principal parti de l’opposition guinéenne (UFDG) est associé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.