Manifs du 14 octobre : Dalein fait état de 4 morts, des blessés graves et plusieurs interpellations

0
697

La première journée des manifestations à l’initiative du front national pour la défense de la constitution, n’a pas été sans conséquences. En témoigne le bilan à mi-parcours établi par le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo.

Des morts et des blessés ont été enregistrés à Conakry et à l’intérieur du pays, a indiqué le leader de l’UFDG. Sans oublier des cas d’arrestations.

A en croire Cellou Dalein Diallo, il y aurait eu quatre morts seulement à Conakry. Il s’agit, lui, de Mamadou Lamarana Bah, 16 ans, élève ; Thierno Sadou Bah, 18 ans, chauffeur; Mamadou Karfa Diallo, 22 ans, élève et Mamadou Aliou Diallo, 24 ans, maçon.

Toujours dans la capitale guinéenne, le chef de file de l’opposition fait état de « 20 blessés par balles… dont deux dans un état critique »

A Mamou, préfecture située à environ 280 km de Conakry, le président de l’UFDG annonce que l’intervention des forces de l’ordre avec ‘’des armes à feu », a fait 18 blessés par balles dont un dans un état critique.

Par ailleurs, a-t-il conclu, il précise qu’il y a plusieurs dizaines d’arrestations à Conakry et à l’intérieur du pays.

Inutile de dire que ce bilan macabre risque de s’alourdir, du moment quil est intervenu seulement qu’à 14 heures, pendant qu’il reste encore du temps avant la fin de cette journée encore très mouvementée. Notamment à Conakry.