Manifs du FNDC à Conakry : la justice fortement paralysée

0
126
L’administration judiciaire n’est pas cette fois-ci épargnée par les manifestations à Conakry.  Aucun de la Cour d’appel et des trois tribunaux de la capitale n’a tenu ses audiences ce lundi 14 octobre. La faute à l’appel à la manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution ( FNDC).
Au tribunal de Kaloum, le personnel se limite ce lundi à un procureur, un substitut du procureur et un juge d’instruction. Aucun greffier n’a osé venir, nous apprend-on. La salle d’audience est fermée depuis la matinée.
À Mafanco, si la salle d’audience était ouverte dans la matinée on pouvait tout de suite se rendre compte du fait qu’elle était vide. Le rôle de l’audience affiché est celui du tribunal de travail et date du 11 octobre 2019.
Quant au tribunal de Dixinn, il n’aura commencé qu’à fonctionner qu’à partir de midi quand Sano et Cie ont été déférés. À partir de ce moment, tous les accès au tribunal ont été bloqués par des policiers placés çà et là.