Manifs du FNDC : Cellou à propos de la « participation » des responsables politiques

0
175

Pendant ces temps de « confinement » de leurs leaders, les autres responsables des partis membres de l’opposition se sont fait très discrets à Conakry cette semaine. Il ne fallait surtout pas les chercher dans les manifestations initiées par le front national pour la défense de la constitution (FNDC), dont les partis sont pourtant membres. A deux exceptions près, les autres étaient aux abonnés absents. En tout cas à Conakry où le risque est était très grand encore…

Du côté de l’UFDG, pour voir quelques responsables, il fallait se rendre au domicile du président du parti à Dixinn ce vendredi. C’est ce qui a été donné au reporter de Guineenews© de constater hier vendredi, lors du point de presse animé par Cellou Dalein Diallo « confiné » à domicile jusqu’à la nuit du vendredi à ce samedi.

L’occasion était trop belle pour que ces députés et autres responsables du principal parti de l’opposition passent à côté. Ils ont donc bondi sur l’opportunité pour sortir de ce qui s’apparente à de « l’auto-confinement » les concernant. Grâce là aussi au courage herculéen (sic) de leur collègue Ousmane Gaoual qui aurait donné l’exemple en franchissant le premier un point de contrôle des agents. Ils étaient environ une dizaine aux côtés de leur leader privé de liberté d’entrée et de sortie de son domicile depuis lundi…

A part les députées, Fatoumata Binta Diallo (UFDG) vue parmi les manifestants dans la chaude banlieue de Conakry, et Cheik Touré (UFR) trouvé quelque part à Matam, peu d’autres élus et responsables de l’opposition favorables aux manifestations de rue ont été vus sur le terrain, surtout lundi.

Une absence que l’observateur le plus indulgent peut trouver  « égoïste » et  « injuste » de la part de ces responsables devenus subitement invisibles. Surtout qu’au même moment, le long de la route Le Prince, les populations (manifestants et simples habitants) faisaient face aux répressions meurtrières de la part des hommes en tenue qui agissent dans une impunité qui ne dit pas son nom. Du moins jusque là.

Une remarque qui ne passe pas chez Cellou Dalein Diallo pour qui l’éventualité de voir des responsables de son parti dans ces manifestations sous le label FNDC reste encore aléatoire. En tout cas, dans les perspectives, le principal opposant au régime Condé n’a aucune exigence dans ce sens. « Ils (les responsables de l’UFDG ndlr) peuvent s’y retrouver comme ils peuvent ne pas être dans les manifestations »,  déclare-t-il. Et d’expliquer ensuite que le travail des  » généraux…c’est la définition de la stratégie, la sensibilisation et la mobilisation des militants. « 

Une explication qui, si elle réconforte ses lieutenants, ne passe pas systématiquement aux yeux des observateurs. Surtout que par le passé, Cellou Dalein Diallo et d’autres premiers responsables de partis politiques se sont retrouvés au cœur des manifestations de protestations, dans les rues de Conakry….