Manifs du FNDC : les morts ne pourront pas être inhumés ce 30 octobre

0
511

Lors des manifestations du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) les 14, 15 et 16 octobre, plusieurs jeunes ont été fauchés par balles. Le FNDC avait prévu l’inhumation de ces jeunes ce mercredi 30 octobre 2019. Mais dans un communiqué rendu public ce mardi, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a fait savoir que les dépouilles des victimes ne sont pas encore disponibles.

« Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique porte à la connaissance des familles et des proches des victimes des événements des 14 octobre 2019 et suivants, ainsi que de l’opinion publique nationale, que les autopsies recommandées à cet effet et engagées depuis, sont en cours et qu’eu égard à leur complexité, celles-ci ne sont pas encore arrivées à leur terme. Le ministère précise qu’en raison de la poursuite de ce processus, les dépouilles mortelles des victimes ne sont pas disponibles en vue de la mise en œuvre de la suite à donner aux pratiques en usage en pareilles circonstances», peut-on lire dans ledit communiqué.

Plus loin, le ministère de la Santé évoque la nécessité d’élucider la vérité sur la mort de ces jeunes : « Respectueux de la personne humaine et déterminé à élucider les causes exactes de leur décès, le ministère informe que les rapports des autopsies réalisées contribueront à la manifestation de la vérité sur les causes réelles et les circonstances véritables de la survenance des décès et d’aider ainsi à l’identification des différentes responsabilités impliquées dans ces événements. »