Manifs du NFDC : Le siège de l’UFR saccagé avec plusieurs arrestations à Kankan !

0
1044

La journée du 14 octobre qui s’annonçait calme à Kankan après les menaces et autres intimidations des autorités locales, a vu la tension montée d’un cran suite à des séries d’arrestations de militants de l’UFR (union des forces républicaines) cordonnées par le préfet Aziz Diop et aidé par des agents des services de sécurité et certains militants du parti au pouvoir (RPG Arc-en-ciel).

Outre le saccage du siège de l’UFR et l’incendie de certains documents, une dizaine de militants dudit parti aurait été arrêtés et déposés au commissariat central de police de Kankan.  A en croire à des témoins, le même groupe se serait rendu au siège de l’UFDG (union des forces démocratiques de Guinée) qui aurait essuyé des jets de pierres.

Le préfet Aziz Diop que nous avons joint au téléphone, a confirmé l’arrestation des militants sans pour autant donné le nombre exact. « C’est moi qui ai ordonné l’arrestation de ces militants parce qu’aucun regroupement et manifestations n’est autorisée ici à Kankan », a laissé entendre le préfet.

Au commissariat central de police de Kankan sis au quartier Missira, où nous nous sommes rendus pour des questions de précision au sujet des personnes interpellées, le commissaire central Abdoulaye Sanoh nous a chassés comme de vulgaires malpropres en intimant à ces agents de nous faire dégager des lieux.

« Je ne veux voir aucun journaliste ici et faites-moi sortir ce Monsieur d’ici ! », a ordonné le commissaire Sanoh avant de s’embarquer dans son pick-up avec des agents à la chasse des militants du FNDC à travers la ville.

Hormis cette tension entretenu par les autorités locales avec le préfet Aziz Diop en tête, le calme règne à Kankan.