Mankountan (Boffa) : la vétusté des blocs administratifs  inquiète

0

Mankountan est parmi les huit sous-préfectures de Boffa qui souffre d’un manque criard d’infrastructures sociales de base. Cette localité est abandonnée à elle-même.

Depuis son érection en sous-préfecture, Mankoutan n’a bénéficié d’infrastructures administratives. Le seul geste du gouvernement a été la rénovation du centre de santé local. Les seuls bâtiments administratifs qui existent sont en état de vétusté avancée. Le bâtiment qui abritait le chef-lieu de la sous-préfecture est à terre depuis huit  ans. Mais, depuis, il n’a pas été reconstruit.

C’est pourquoi, le nouveau maire élu de la localité est très occupé par la situation. Mamadouba Camara a indiqué que «  les infrastructures de cette sous-préfecture sont vraiment vieillissantes.  Le bâtiment qui doit abriter le bureau du sous-préfet est même à terre depuis des années et le sous-préfet est logé dans le quartier. Les infrastructures de l’État sont très peu à Mankountan par rapport aux besoins ».

Mais en attendant l’intervention du gouvernement, les jeunes de la localité sont en train de construire le logement du sous-préfet en terre battue. Ils organisent des soirées dansantes à la maison des jeunes. A cela, ils comptent aussi sur l’appui des  ressortissants. « Mais il y’a deux ans que ces travaux aussi ont été arrêtés par manque de moyens. Donc, nous demandons à l’État de  nous aider », a indiqué le nouveau maire.

De son côté, Sékou  Soumah lance « un appel à l’Etat afin de penser à la construction des édifices publics à Mankountan ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.