Mankountan (Boffa) : la vétusté des blocs administratifs  inquiète

0
287

Mankountan est parmi les huit sous-préfectures de Boffa qui souffre d’un manque criard d’infrastructures sociales de base. Cette localité est abandonnée à elle-même.

Depuis son érection en sous-préfecture, Mankoutan n’a bénéficié d’infrastructures administratives. Le seul geste du gouvernement a été la rénovation du centre de santé local. Les seuls bâtiments administratifs qui existent sont en état de vétusté avancée. Le bâtiment qui abritait le chef-lieu de la sous-préfecture est à terre depuis huit  ans. Mais, depuis, il n’a pas été reconstruit.

C’est pourquoi, le nouveau maire élu de la localité est très occupé par la situation. Mamadouba Camara a indiqué que «  les infrastructures de cette sous-préfecture sont vraiment vieillissantes.  Le bâtiment qui doit abriter le bureau du sous-préfet est même à terre depuis des années et le sous-préfet est logé dans le quartier. Les infrastructures de l’État sont très peu à Mankountan par rapport aux besoins ».

Mais en attendant l’intervention du gouvernement, les jeunes de la localité sont en train de construire le logement du sous-préfet en terre battue. Ils organisent des soirées dansantes à la maison des jeunes. A cela, ils comptent aussi sur l’appui des  ressortissants. « Mais il y’a deux ans que ces travaux aussi ont été arrêtés par manque de moyens. Donc, nous demandons à l’État de  nous aider », a indiqué le nouveau maire.

De son côté, Sékou  Soumah lance « un appel à l’Etat afin de penser à la construction des édifices publics à Mankountan ».