Manque de courant électrique à Kankan : Des émeutes signalées dans la ville ce lundi

0
1213

De nombreux citoyens excédés par l’obscurité ambiante qui sévit dans la cité  depuis près d’un mois à Kankan sont finalement descendus dans la rue ce lundi 22 juin 2020. C’est aux alentours de 9 heures que  tout a débuté avec plusieurs centaines de jeunes rassemblés au rond-point Komarala loisirs, point de départ de la manifestation.

Munis pour la plupart de pancartes sur lesquelles étaient écrits des slogans hostiles à  la Guinéenne de l’Electricité. On ne les entendait  scander que la chanson classique  de  « EDG Zéro !   » EDG Zéro « .

Mamadi Kourouma, résidant du quartier Senkenfara, venu se joindre à cette manifestation, exprime son ras-le-bol notamment contre les autorités locales, qui, selon lui, sont complices des souffrances de la masse populaire.

« On est fatigués de cette situation. On ne peut même pas charger nos téléphones. C’est pourquoi j’ai décidé de venir à  cette manifestation. On a trop duré dans l’obscurité. On a trop souffert. Ils n’ont qu’à nous libérer maintenant. Le grand imam, le sotikemo sont tous des ennemies de Kankan. Comme ils ont des groupes électrogènes privés chez eux, c’est pourquoi à chaque manifestation, ils essaient de nous dissuader. Aujourd’hui on en a marre « , a-t-il dénoncé.

Dans la foulée, des contingents d’agents des services de sécurité ont fait leur apparition.  Ils ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Plusieurs arrestations ont été également effectuées au rang de ces jeunes manifestants.

Bien que brutalement dispersés, ils se sont dirigés vers le siège de la société EDG,  sise au quartier Energie pour, nous dira l’un d’entre eux, « mettre en garde les autorités car la prochaine fois qu’on sortira, la situation risque d’être infernale ».