Marche annulée de l’opposition : un policier tué à Wanindara (police)

novembre 8, 2018 2:01
0
Depuis la matinée de ce jeudi 8 novembre 2018 des informations faisant état de la mort d’un policier à Wanindara circulaient à Conakry.  Cet agent de maintien d’ordre était déployé sur les lieux pour essayer de restaurer l’ordre après les violences qui ont éclaté mercredi soir dues à la mort de deux jeunes tués par balles à la faveur de la journée ville morte appelée par l’opposition républicaine.
Finalement, le brigadier chef Bakary Camara qui travaillait à la Compagnie Mobile d’intervention de sécurité (CMIS) de Bambeto a succombé à ses blessures au Camp Samory Touré cet après midi.
L’information a été confirmée par le porte-parole de la police le contrôleur général Boubacar Kassé joint au téléphone par Guinéenews©.
« Effectivement le brigadier chef Bakary Camara  de la CMIS numéro 3 de Bambeto a succombé à ses blessures. Il était déployé à Wanindara pour le maintien d’ordre suite aux violences qui secouent le secteur depuis mercredi soir. Il s’est retrouvé seul et des gens l’ont pris en partie l’ont tabassé et il a été poignardé. Finalement, il est mort il ya quelques heures », explique Boubacar Kassé.
Il faut signaler que depuis mercredi soir la tension est très vive à Wanindara. Cela fait suite à la mort de Mamadou Bella Diallo et Alimou Baldé tous tués par « balles », selon les proches des victimes. Un bilan qui alourdit le les victimes des manifestations politiques en Guinée.