Marché-Avaria en feu: Le cri de cœur de la présidente des femmes Mamaissata Camara

0
682

Plus d’une cinquantaine de magasins sont partis en fumée dans la nuit de dimanche à lundi 27 janvier dans le marché Madina-Avaria. Très affligée par le drame,  la présidente des femmes du marché Mamaissata Camara lance un cri de cœur au chef de l’Etat.

D’après elle, chaque magasin contenait les bagages de plus de cinquante femmes. «C’est une perte énorme», a-t-elle déploré.

«Nous payons chaque mois les magasiniers. Je demande au président de la République, Alpha Condé de construire notre marché comme il l’avait promis. Ce marché est très encombré, nous sommes aujourd’hui prêtes qu’on construise notre marché. Nous avons tout perdu, il s’agit des habits, des chaussures, des tissus, des tenues pour les enfants, des robes (…). C’est plus d’une cinquantaine de magasins. Chaque magasin, il y a une cinquantaine de femmes qui y gardent leurs marchandises. Nous sommes très attristées par cet incendie d’origine électrique. Le chef de l’Etat avait promis de nous sortir de ce marché vétuste tout en le mettant en valeur. Mais il y a quelques personnes qui s’y opposent uniquement pour défendre leurs intérêts personnels. Ces personnes ne veulent jamais que l’Etat modernise notre marché», a-t-elle dénoncé.