Marche de l’opposition républicaine: ambiance à Cosa avant le début de la marche

octobre 23, 2018 11:24
0

L’opposition républicaine appelle à une marche pacifique ce mardi 23 octobre à Conakry pour dénoncer le non-respect de l’accord politique du 8 aout signé dans le cadre de l’installation des exécutifs communaux. Cette marche qui est prévue sur l’autoroute Fidel Castro doit débuter au rond point de la Tannerie pour se terminer à l’Esplanade du stade du 28 septembre.

Déjà ce matin, sur la route Le Prince, les activités sont paralysées. Le commerce et circulation sont perturbés. Au rond-point de Cosa jusqu’à Bambéto en passant par Koloma et Bomboli, boutiques, magasins et kiosques sont tous fermés. La circulation y est très fluide. Seuls des rares motards s’y aventurent. Les étalagistes, vendeurs de condiments et autres aliments vaquent tranquillement à leurs occupations.

De l’autre côté, les conducteurs de moto-taxi et certains taxis sont stationnés tout le long du rond-point. Sur les lieux, on remarque un important dispositif sécuritaire tenu par des policiers et gendarmes. En dépit de cette présence, des jeunes commencent à se regrouper en petit nombre devant des boutiques. Des jeunes interrogés indiquent qu’ils sont fins prêts pour la marche malgré la présence des forces de l’ordre.

«Nous sommes prêts pour la marche. On attend l’arrivée de nos leaders. Même si les gendarmes et policiers sont là quand le signal va être donné, on va se mobiliser. Mais en attendant, on se met en retrait pour ne pas attirer leur attention. C’est pour cela, on est assis devant les boutiques », lance sous le couvert de l’anonymat, un jeune de la vingtaine.

Il faut rappeler que cette marche de l’opposition n’est pas autorisée par les autorités de Conakry. C’est pour cette raison d’ailleurs que les services de sécurité ont pris d’assaut tous les points réputés chauds afin d’empêcher toute mobilisation.