Marche de protestation à Macenta : la jeunesse compte battre le pavé ce jeudi malgré les menaces du préfet

0
894

La journée de ce jeudi 3 septembre, risque d’être  une journée de tous les dangers  dans la préfecture de Macenta, à cause de la marche de protestation prévue par des jeunes mécontents de l’état de vétusté de la voirie urbaine.

En effet, malgré la réunion convoquée sur initiative du préfet pour inviter les protestataires  à  reporter leur marche de ce jeudi, les lignes n’ont pas bougé. La manifestation reste donc maintenue.

Cette information a été confirmée à guineenews par le responsable des jeunes de Macenta, Antoine Béavogui ce mercredi dans la soirée.

«  Nous sortons de la salle de réunion comme ça (20h 15 GMT, ndlr). Le préfet nous avait convoqués pour le report de la marche, sous le prétexte que  demain c’est le jour du marché de Macenta. Mais nous lui avons fait comprendre que nous sommes une jeunesse responsable. Nous avons fait deux manifestations, il n’y a pas eu  de débordement, donc demain aussi sera à l’image des autres jours. Mais malheureusement, il n’a pas voulu comprendre. Car il dit que si on sort demain, on  trouvera l’autorité devant nous », a précisé notre interlocuteur.

Mais Antoine Béavogui a tenu à répliquer au préfet en ces termes : « ces propos du préfet ne nous  fait ni chaud ni froid, car demain nous allons manifester pour demander la réalisation de la voirie urbaine de Macenta. Et d’autres infrastructures, qui ne sont autres que les promesses tenues par le président de la République à la population de Macenta. Si nos revendications ne sont pas satisfaites, il n’y aura ni campagne ni élection à Macenta », a-t-il conclura.

Joint par notre rédaction, le maire de la commune urbaine et le préfet disent tous être occupé et ne sont disponibles pour parler avec nous.

Au moment où  nous écrivions cette dépêche, les jeunes s’activaient déjà  aux derniers réglages pour la réussite de cette troisième marche de revendication prévue  ce  jeudi.