Marche du FNDC – Carrefour Concasseur: Cellou et Sidya en route, ambiance festive

0
524

11h 25, Conakry. La marche pacifique à l’initiative du front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui a complètement paralysé la circulation du côté de Hamdallaye ce matin, commence à mobiliser du monde en attendant l’arrivée du cortège. C’est le constat fait par Guineenews© du rond-point de Hamdallaye  au carrefour Concasseur et dans les parages.

Ce n’est pour l’instant pas la mobilisation grandiose, mais ça promet. Les activités restent complètement à l’arrêt. Le commerce est fermé dans sa grande majorité. Quelques rares exécutions dans certains bars et points de vente de café…

La circulation routière habituelle presqu’inexistante, la chaussée est de plus en plus investie  par des motards dans la ferveur de la manifestation non interdite. A carrefour Concasseur, la situation n’est pas mieux. Même si l’axe Hamdallaye-Bambéto ne fait pas partie de l’itinéraire.

Au contraire, nous constatons des attroupements de jeunes garçons et quelques… Au niveau du carrefour, un homme habillé en t-shirt rouge flanqué de l’effigie du front national pour la défense de la constitution (FNDC). Abdoulaye Bah, c’est son nom, tient fièrement une pancarte aux couleurs du FNDC  en main. Au micro de Guineenews, il se présente comme chargé de la sécurité interne. Avant de confirmer que la manifestation est pacifique et que sa présence au carrefour, c’est pour s’assurer que les consignes de non violence données par les organisateurs ne sont pas violées. « On fait le maintien d’ordre. Il n’y a pas d’histoire, pas de pagaille, on réclame nos droits…et dire d’il n’y a pas de troisième mandat…», répond-t-il.  Un pari réussi pour l’instant. Et ce n’est le pick-up de la gendarmerie applaudi de passage qui dira le contraire.

Un autre jeune homme parmi d’autres, Amadou Diallo, dans un coin de la rue nous confie son intention de rejoindre le cortège très attendu dans la zone. En tout cas, à en juger par la présence de plus en plus remarquable de potentiels manifestants le long de la route. Une mobilisation en partie grâce à un véhicule sonorisé qui tient en haleine le « public » au rythme des chansons de Tiken Dja Fakoly et Eli Kamano (en prison), fort probablement très peu appréciées au niveau de l’ancien siège du RPG à côté…

A noter que Cellou Dalein Diallo et Sidya Touté viennent de passer par le même carrefour concasseur pour vraisemblablement rejoindre le cortège sur l’autoroute Fidel Castro, via la T 2 pour le président de l’UFDG et la T1 pour le leader de l’UFR…