Marche du FNDC: le défi de la mobilisation reste à relever

0
483

C’est tout comme si ce n’est pas avec la marche de ce lundi que le front national pour la défense de la constitution va enregistrer son record de mobilisation. C’est du moins l’impression que nous avons eue en assistant au passage du cortège du chef de file de l’opposition guinéenne au rond-point de Bambeto, aux environs de 11 h 53 min.

Comparativement aux fois précédentes, Cellou est arrivé à Bambeto avec peu de monde dans son cortège.

En témoigne le peu de temps entre le passage des motards qui le précèdent et son arrivée en provenance de son domicile (Dixinn), via Hamdallaye.

Au rond-point de Bambeto où il arrive avec une allure quelque peu surprenante, le passage de son cortège a été trop facile. La chaussée étant moins occupée que d’habitude.

C’est un nombre relativement réduit de membres que le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée a pris la direction de Cosa d’où il rejoint habituellement la Tannerie, point de départ des marches non interdites du FNDC.

D’où le sens du défi de la mobilisation que le front national pour la défense de la constitution doit relever à l’occasion de ce que les organisateurs ont appelé
la marche de l’ultimatum contre le président Condé à qui le mouvement exige de renoncer à la nouvelle constitution dont le projet existe officiellement depuis fin décembre dernier. Nous y reviendrons.