Marche « non autorisée » du FNDC: l’atmosphère matinale à Cosa et environs

0
470

Elle n’est pas concernée par la manifestation du front national pour la défense de la constitution, mais comme toujours la situation sur l’autoroute Le Prince est un indicateur de la nature ou l’ampleur des manifestations politiques à Conakry.

Pour rappelle, ce jeudi 5 mars le front national pour la défense de la constitution (FNDC) appelle à une marche de protestation contre le projet de troisième mandat, sur l’autoroute Fidel Castro. Une manifestation que les trois communes concernées ont demandé à reporter pour des raisons plus ou moins  »acceptables » du point de vue des observateurs.

Le constat de Guineenews ce matin (7h 30 -8h) sur l’autoroute le prince est que ce n’est pas la grande affluence en termes de trafic routier. Mais ce n’est pas l’axe est tout sauf désertique.

Au niveau du carrefour Cosa, à cheval entre Nongo et la Tannerie (point de départ de la marche « non autorisée »), l’atmosphère n’est pas celle habituelle certes. Mais n’est pas non plus assimilable à la paralysie de la semaine dernière.

En plus de la circulation routière qui fonctionne dans tous les sens, même si les boutiques et magasins n’ont pas ouvert, d’autres activités sont visibles aux abords du carrefour. En témoignent la présence remarquée des  motos taxis, des cireurs et de quelques  étalagistes. Sans oublier au moins l’une des stations services en activité toujours au niveau du carrefour Cosa.

Autre aspect à noter, c’est la présence de trois véhicules des forces de l’ordre postés autour du carrefour.

Un chauffeur de taxi en provenance de Sonfonia approché par Guineenews déclare n’avoir été témoin d’aucun incident jusqu’à Simbaya au moins.