Maroc: en difficultés financières, les étudiants  guinéens menacent d’aller en grève   

0
952

Dans un courrier dont une copie est parvenue à Guinéenews ce mercredi 24 juillet, la commission de bourse de l’Association des Elèves, Etudiants et Stagiaires Guinéens au Maroc (ASEGUIM) a menacé de lancer une grève médiatique, estudiantine et générale pour dénoncer les difficultés financières «énormes» qu’ils traversent. (Photo d’archives). Lisez le contenu de leur courrier:

«Meurtrie, après plusieurs semaines d’attente par le fait de regarder impuissamment leurs collègues boursiers dans les difficultés financières énormes, la Commission Bourse en synergie avec les différentes instances de l’ASEGUIM se décide finalement de lancer une grève médiatique, estudiantine et générale.  Cette grève peut être reconductible suivant les circonstances.  

Ainsi, par ce mouvement,  nous souhaitons attirer l’attention des autorités compétentes en charge des questions boursières sur les réalités suivantes : 

Qualités de boursiers et de boursières de l’Etat guinéen au Maroc ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts pour s’en sortir financièrement. La raison : en dépit de son caractère minuscule, que 50 dollars par mois depuis près d’un demi-siècle et la cherté de la vie ici, la bourse n’est pas donnée à temps. Chose qui n’est pas sans impact majeur sur la dignité et la performance scolaire des boursiers.  

Ce faisant, nous revendiquons les points suivants :  

1- Le paiement du reliquat de nos compléments de bourse et les primes de vacances et l’établissement ;

2-  La bancarisation,

Ce message se veut d’être l’expression de notre mécontentement face à nos misérables conditions d’études et de séjour dans le royaume chérifien. Nous rappelons donc à votre mobilisation à tous afin de nous faire entendre. Recevez, chers compagnons  de misère, l’expression de nos salutations les plus distinguées.

 L’équipe de la commission bourse».    

Lire copie en PDF dudit courrier: