Matam : les forces sociales maintiennent leur marche prévue le 22 janvier

janvier 17, 2019 5:06

Le maire de Matam, Seydouba Scka, a interdit la marche pacifique programmée par les forces sociales de Guinée. Malgré cette interdiction, Ibrahima Diallo, chargé des opérations des FSG (Forces Sociales de Guinée) joint au téléphone par Guinéenews© a déclaré que la marche de colère prévue pour ce mardi 22 janvier reste maintenue.

« Notre marche reste maintenue. Nous avons écrit à la commune de Matam et celle de Dixinn. Pour le moment, seule la commune de Matam nous a répondu. De toutes les façons, nous allons marcher », a-t-il insisté.

Au bout du fil, Ibrahima Diallo a affirmé ne pas comprendre le maire de la commune de Matam, Seydouba Sacko issu de l’Union des forces républicaines de Sidya Touré. « C’est inadmissible que notre marche soit annulée par un maire de l’opposition », a-t-il regretté.

Il faut par ailleurs rappeler que les FSG étaient devant la presse le mercredi 16 janvier dernier pour dénoncer certains actes posés par les autorités guinéennes notamment la prorogation du mandat des députés, la baisse «fantaisiste» du prix du litre des produits pétroliers à la pompe et la question du troisième mandat en faveur du président de la République Alpha Condé.