Matam : l’UFR décline ses attentes à son maire

0
477
Sacko, maire élu de Matam

Au lendemain de son élection par ses pairs du bureau exécutif communal de Matam, Seydouba Sacko a pris part à l’assemblée générale hebdomadaire de sa formation politique tenue  ce samedi 17 novembre 2018. Une présence dont a saisi le président de la Jeunesse de l’UFR pour expliquer au nouvel élu les attentes de son parti.

« Nous avons la commune la plus importante du pays. Parce que c’est la commune qui a le poumon économique du pays. Cela dit, le travail n’est pas aisé, Monsieur le maire. Parce que vous devez faire de cette commune une commune majoritairement UFR, mais aussi une commune où il fait bon vivre, une commune qui va rayonner par rapport à toutes les autres », a rappelé le député Saïkou Yaya Barry qui soutient par la suite que cela reste un travail de tous les jours.

« Vous avez félicité le président Sidya Touré, les membres du Bureau exécutif et les populations qui vous ont choisi, vous devez faire en sorte que dans cette commune la majorité se dégage pour l’UFR », a-t-il poursuivi.

Animé aujourd’hui plus qu’hier par la volonté d’atteindre Sèkhoutouréya en 2020, l’honorable Barry a indiqué que la commune de Matam doit prouver cela plus que toutes les communes désormais. « Donc, j’invite à la bonne conscience des populations de Matam. Vous les responsables, à vous lever comme un seul homme pour faire en sorte que Sidya Touré soit président de la République en 2020 », a-t-il lancé.