Matoto : un policier donne la mort à sa femme enceinte

0
2846

Un agent des forces de sécurité a tué son épouse à coups de pilon. La scène s’est produite dans la concession Kissiya, sise au quartier Tombolia, dans la commune de Matoto, à Conakry. La victime, Aissata Traoré dite Tata est une femme en état de famille dont la grossesse était presqu’arrivée à terme.

Le brigadier chef Mohamed Bangoura, présumé auteur du crime, est un policier en service à la Compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS) N°4 d’Enta. Ayant commis sa forfaiture, le bourreau a enfermé la dépouille de sa victime pour aller se réfugier à Yattaya où il a été déniché ce vendredi avant d’être mis à la disposition des forces de l’ordre.

Selon les témoignages recueillis sur place, les deux conjoints s’étaient mariés. Puis, ils ont divorcé, avant de se remarier. Une union de laquelle est issu un enfant. La dame attendait donc son deuxième enfant avant que son assassinat ne survienne.

Au regard de l’état de putréfaction très poussée de la victime, il a été décidé de rendre le corps à ses parents. Ce, après l’autopsie faite par le médecin légiste en présence de la Police technique et scientifique. Or, les responsables nous ont confiés que le procureur de la République avait exigé l’envoi du corps tel que soit l’état dans lequel il se trouverait.