M’Bany Sangaré : pourquoi il y a de plus en plus de violences à Conakry

0
414

Les violences qui ont été enregistrées ces derniers à Conakry ont été diversement interprétées ce samedi 17 novembre par les responsables du parti au pourvoir, le RPG Arc-en-ciel en marge de son assemblée traditionnelle, à Gbessia commune de Matoto.

 Après le député uninominal de Kissidougou Sinkoun Camara, ce fut le tour au Secrétaire national de la jeunesse et par ailleurs, Directeur général de l’OGC (Office National des Chargeurs), Elhadj M’Bany Sangaré, d’insister sur le fait  que leurs adversaires d’en face ne veuillent point admettre le bilan du président de la République. C’est pourquoi ils passent par tous les moyens pour ternir ces résultats, a rappelé M’Bany Sanagré qui invite les militants du RPG à ne pas tomber dans leur piège.

«De 2010 jusqu’à nos jours, le Pr. Alpha Condé a posé assez d’actes et de projets suivis de résultats positifs. Prenons l’exemple des domaines de l’Energie et de l’Agriculture en passant par la diplomatie… Nous n’avons pas droit de tomber dans le piège de l’agitation. Le chef de l’Etat nous a enseignés que le combat politique, c’est un combat d’idées et non celui des nerfs. C’est pourquoi parfois le président Alpha Condé est en contradiction avec le BPN (Bureau Politique National) du RPG Arc-en-ciel surtout quand nous véhiculons les messages de va-t-en guerre.  Le chef de l’Etat a parfaitement raison, c’est la ligne qu’il faut pour la Guinée pour que nous devenions un pays émergent.  C’est pour cette raison que nous ne devons pas faire de bruits. Nous devons continuer à sensibiliser le peuple de Guinée et à renforcer nos rangs. C’est le seul travail que le BPN demande à l’ensemble de ses militants. Nous sommes déjà forts, si nous renforçons nos bases, nous devenons plus forts. C’est la seule et unique façon de répondre à la violence. A la place de la violence, chacun de nous doit véhiculer les messages de paix pour que notre pays s’en sorte. Le RPG Arc-en-ciel, à sa tête le Pr. Alpha Condé, n’a jamais prôné la violence et ce n’est pas le BPN et ses démembrements qui vont le faire. Par contre, nous devons commenter les actes posés par le président de la République. Pour rappel, depuis que le président Alpha Condé est passé  sur le site du barrage hydroélectrique de Souapiti avec son homologue Zimbabwéen, cela a irrité ceux qui ne veulent pas voir les grands chantiers. Or, ce barrage hydroélectrique est une réalité concrète. Car, depuis la colonisation, on ne parle que du barrage Konkouré. C’est maintenant que le Pr. Alpha Condé est en train de travailler pour donner de l’électricité non seulement à la Guinée mais aussi à ses voisins. Et certains ne veulent pas entendre ou voir cela alors que ces faits sont des réalités», a-t-il expliqué.