Me Mohamed Traoré, avocat de Faya Millimono : « c’est une demi-victoire…»

août 10, 2019 12:08

Sur ordre unique du parquet du tribunal de première instance de Kaloum – le juge d’instruction étant à Mamou, selon nos informations –, le régisseur de la Maison centrale de Conakry a libéré cet après-midi l’opposant Faya Millimono. Présent à la Maison centrale, l’ancien bâtonnier Mohamed Traoré, par ailleurs l’un des trois avocats du président du parti Bloc Libéral, a émis le souhait de voir le ministre retirer sa plainte. Puisque, même si leur client est libéré, la procédure reste pendante devant le juge. Lisez sa réaction :

« C’est une satisfaction dans la mesure où notre client est mis en liberté. Nous ses avocats, nous n’avions jamais pensé qu’une telle affaire aurait connu un tel développement, à  partir du moment où nous notre client a connu son tort et a présenté des excuses à la victime. Le délit de diffamation est un délit qui porte atteinte à l’honneur et à la considération de la personne. Mais, dès lors que l’auteur des propos diffamatoires reconnaît qu’il s’est trompé et a présenté ses excuses, je pense que l’honneur et la considération de la victime sont totalement lavés. On ne pouvait donc pas s’attendre à en arriver là. C’est une demi-victoire, nous espérons que le Garde des sceaux retirera la plainte et cela mettra fin à la procédure. Parce que quoi qu’il en soit, nous n’avons obtenu que sa mise en liberté, la procédure elle-même est pendante encore devant le juge. »

Propos recueillis à la Maison centrale par Tokpanan Doré