Me Paul Yomba, avocats des déguerpis de Kaporo-rail: «je ne sais pas ce qui les a pris…»

0
1504

Me Paul Yomba Kourouma, l’un des avocats des populations de Kaporo-rail, trouve inexplicable le déguerpissement à Kaporo-rail alors qu’une sentence est attendue sur la décision gouvernementale le 1er mars prochain. «Sincèrement, je ne sais pas comment expliquer. On aurait pu attendre que la justice se prononce. Surtout que le délibéré c’est pour le 1er», a exprimé l’avocat au cours d’un entretien téléphonique avec Guineenews.

Il a annoncé une rencontre avec la presse mardi 26 février, afin de lui faire part des dernières décisions prises par le collectif des avocats des populations de Kaporo-rail.  Me Paul Yomba n’exclut pas une plainte devant la Cour de justice de la CEDEAO. Même si la procédure devant une juridiction internationale serait longue et une décision arriverait trop tard pour des habitants de Kaporo-rail qui ne savent pas déjà à quel saint se vouer.

Il faut rappeler qu’après plusieurs mois de débats, le tribunal de première instance de Dixinn va rendre sa décision vendredi 1er mars sur la décision du ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire de déguerpir les habitants de Kaporo-rail.

«Je ne sais pas ce qui les a pris. Nous sommes en plein procès, il y a eu une ordonnance d’arrêt des travaux dans ce quartier, ils font fi de tout cela pour agir… On n’arrive pas à comprendre », a dit l’avocat.

En revanche, l’avocat de la défense, Me Sériba Mory Kanté estime que l’Etat peut bel et bien déguerpir les occupants de Kaporo-rails avant la décision du tribunal de première instance de Dixinn. Selon lui, il n’y a jamais eu une ordonnance de suspension de la décision gouvernementale autorisant le déguerpissement des habitants de Kaporo-rails. «Même si une telle ordonnance existait, elle serait illégale. Parce que ce n’est pas au tribunal civil de suspendre une décision administrative»,  a expliqué l’avocat de l’Etat.