Médias : la Guinée va expérimenter la mesure d’audience des radios et télévisions du pays

mai 17, 2019 3:26

En présence du ministre de l’Information et la Communication, la présidente de la Haute Autorité de Communication  Martine Condé a lancé vendredi, 17  mai, un projet qui va permettre entre autres de mesurer l’audience des radios et télévisions du pays. Ce projet d’un coût de 60 mille dollars, selon son point focal à la HAC Hawa Camille Camara, est une initiative de l’institution de régulation des médias en Guinée. Il est financé par la foundation OSIWA (Open Society Initiative for West Africa).

En plus de la mesure d’audience qui sera menée sur toute l’étendue du territoire permettra de préparer les médias aux élections législatives et celle présidentielle en vue – avec le thème comment contribuer à l’intégrité et au caractère pacifique des élections de 2019 et 2020. Concernant la mesure d’audience, une restitution publique des résultats devrait être faite. À la suite de quoi, devrait se tenir une formation des journalistes sur la réduction du gap entre les besoins de l’audience et les offres des médias. Toutes ces activités devraient être menées dans l’espace de six conformément à la durée de vie du projet.

« On va mesurer les audiences et on va savoir qui écoute quelle radio », a annoncé madame Martine Condé qui a indiqué que  chacune de la centaine de radios et de la dizaine de télévision recevra l’équipe d’enquêteurs qui sera mobilisée au compte de ce projet. « Je vous en prie, les patrons de presse. Ouvrez vos portes, ouvrez vos cœurs, ouvrez vos bouches et parlez. Quand les gens vont passer chez vous, dites leur la vérité… Après, nous avons ici la possibilité de savoir qui a menti ou pas », a-t-elle lancé à l’endroit des patrons des radios et télévisions (privées et publiques).

Pour la présidente de la HAC,  l’instance de régulation des medias guinéens et son partenaire OSIWA  manifestent ainsi leur souci commun de contribuer au renforcement de la liberté de la presse en Guinée.

« Nous espérons qu’à la fin de ce projet, des statistiques et données fiables sur les médias audiovisuels en Guinée seront disponibles ; que des organes de presse crédibles et professionnels seront identifiés, connus et reconnus par la HAC, les associations de presse, les partenaires et les auditeurs ; que les organes de presse en difficultés et nécessitant un accompagnement seront identifiés », a émis le directeur pays d’OSIWA, Ibrahima Amadou Niang.