Mémoire collective : « C’est un livre d’intoxication », estime Elhadj Biro Kanté

septembre 26, 2018 11:18
0

Compagnon de l’indépendance, ancien gouverneur et ancien ambassadeur, Elhadj Biro Kanté a souvent du mal à tolérer les critiques contre Sékou Touré, « le nationaliste, le libérateur de la Guinée et de l’Afrique ». Il l’a encore démontré ce mardi après des  témoignages sur « le tyran »  Sékou Touré, lors de la cérémonie de dédicace du livre Mémoire Collective.  Hué alors qu’il essayait de contredire le livre sur l’histoire des violences politiques en Guinée, le doyen s’est bien rattrapé quand il est descendu de l’estrade de la salle de spectacle du Palais du peuple. Lisez sa réaction aux micros des journalistes.

« Dans tous les cas, vous comprendrez que ce livre tend à jeter sur le président Ahmed Sékou Touré tout ce qu’il y a comme ordure afin de pouvoir continuer la guerre qu’on a menée contre lui, contre la Guinée, depuis le 28 septembre 1958. C’est cette même guerre qui continue. Le président Sékou Touré a triomphé de tous ses ennemis jusqu’au 3 avril 1984, lorsque le coup d’Etat crapuleux conduit par un petit groupe de soldats ivrognes, avec la complicité de la France, a renversé le gouvernement. Je vous renvoie à la déclaration de Facinet Touré dans l’entretien qu’il a eu avec Yamoussa Touré. Je vous renvoie à cette cachette et vous verrez comment on est parvenu à reconquérir la Guinée. C’est cette reconquête qui continue aujourd’hui et je peux dire qu’on est aujourd’hui à son couronnement. Parce que vous avez ici tous les inconsolables de la France. Les enfants qui se disent victimes du Camp Boiro, je les appelle des inconsolables de la France. Parce que c’est la France qui a préparé tous les complots avec l’Union européenne. Elles ne pardonneront jamais à Sékou Touré le fait d’avoir libéré la Guinée et l’Afrique. Lansana Conté l’a même dit : ‘’ Ne me remerciez pas, c’est le président Sékou Touré qui a libéré la Guinée…‘’ Vous pouvez être fier d’être Guinéens. Parce que même Alpha Condé qui a été toujours opposant, était heureux et fier d’être Guinéen quand il était en France. Le Guinéen était fier partout », a-t-il affirmé.

Qu’est-ce que vous pensez de ce livre de la publication de ce livre ?

« Ce livre, je vous assure, c’est un livre d’intoxication. Ils reconnaissent les complots, mais ils ne parlent jamais des mobiles des complots. Et les conséquences des complots, ce sont ces gens qui ont été arrêtés, condamnés par le peuple et exécutés. Ce sont les fils et les  petits-fils de ces gens-là qui remplissent cette salle (du Palais du peuple) aujourd’hui et qui huent dès que l’on parle de Sékou Touré. Ils sont contents aujourd’hui. C’est pourquoi je les appelle les inconsolables, les victimes de la France [] La plupart des services secrets français reconnaissent les complots. Les conséquences, c’est que la pendaison est la rançon de la trahison…Ceux-là qui ont commandité, sont en train de révéler ça aujourd’hui. Ils sont en train de tronquer l’histoire…», a-t-il esquissé amèrement.