Mesures anti-Covid19: A Foumbadou, dans Lola, les populations réclament  des kits sanitaires

0
1195

A Foumbadou, localité située à une soixantaine de kilomètres de la préfecture de Lola, dans le sud-est de la Guinée,  les populations réclament des kits sanitaires, afin d’appliquer les mesures barrières édictées dans le cadre  de l’état d’urgence sanitaire. En attendant le lavage des mains à l’eau chlorée ou au savon, ainsi que le port de bavettes, semblent complètement ignorée de ces populations, dont la sous-préfecture fait frontière avec la Côte d’Ivoire, a-t-on constaté sur place.

Le maire de la commune rurale de Foumbadou, Alpha Kabinet Kourouma a expliqué au micro de Guinéenews que  les difficultés  dans l’acquisition des matériels de kits sanitaires de lavage des mains sont réelles  dans sa commune rurale.

Selon le maire, même devant son bureau,  c’est un bidon d’eau minérale de 1 litre qui est suspendu à la porte, pour se laver les mains.

Et que des kits sanitaires manquaient  dans les lieux publics, comme le marché et les bureaux de l’administration.

Il craint que  Foumbadou de par sa proximité avec  la Côte d’Ivoire n’enregistre des cas de covid19, par le non-respect des mesures barrières.

Pour sa part le sous-préfet de Foumbadou, le lieutenant-colonel Mila Camara  affirme que  le  respect des mesures sanitaires est difficile à Foumbadou  dans la mesure où aucun kit sanitaire n’est disponible pour le moment là-bas.

« Aujourd’hui  il n’y a pas de kits au bloc administratif de la sous-préfecture  de Foumbadou, non plus. Les mesures ne sont pas respectées parce qu’ils disent qu’ils n’ont pas bénéficié de masques ni kit de lavage de main.

Aujourd’hui c’est samedi, le jour du marché hebdomadaire,  il n’y a aucun kit au marché, malgré que des Ivoiriens viennent dans ce marché hebdomadaire.

Malgré l’affluence dans le marché hebdomadaire aucune mesure sanitaire  n’est prise au marché, alors les contacts sont multiples », déplore le sous-préfet.

Le paradoxe dans tout ça est que plusieurs habitants de la localité ont pu s’approvisionner en  bidons d’eau minérale et en bouteilles d’alcool, dans le cadre du confinement partiel. Mais ils disent attendre des kits sanitaires pour sa laver les mains.