Meurtre de la fillette de 6 ans à Mamou : le suspect arrêté

0
563

Alpha Oumar Sow, le suspect dans l’assassinat de la fillette âgée de 6 ans au quartier Poudrière, dans la commune urbaine de Mamou est enfin arrêté. Après toute une journée de cavale, le suspect a pu être interpellé grâce au concours d’un citoyen dans le quartier Kimbely.

Rencontré, ledit citoyen, sous l’anonymat revient sur les circonstances de son arrestation :  » le suspect est un ami. Hier mercredi au matin, j’ai été informé par un ami ce que Sow a fait. Dans la journée, en ville, j’ai vu des gens avec sa photo qui racontaient ce qu’il a fait. C’est ainsi le soir aux environs de 19h, il m’a trouvé où je travaille. Il m’a dit qu’il a faim et ne se porte pas bien. Je lui ai invité de rentrer à l’intérieur pour ne pas qu’il soit identifié. Je lui ai posé la question sur les égratignures qu’il porte sur les mains, il m’a dit que ce sont les traces des vielles tôles qu’il a transportées. Je lui ai dit de m’attendre pour que je puisse aller acheter de l’attiéké. J’ai pris un taxi-moto pour aller directement chercher un agent de la sécurité qui se trouve être un partenaire. L’agent est venu en tenue civile. Lorsque l’agent l’a menotté, en partant, il me dit  » mon ami, c’est ce que tu m’as fait ? » je lui ai répondu que c’est le résultat de son acte. »

Elhadj Sidiki Camara, le Procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou, lors d’une sortie médiatique le mercredi avait indiqué que ‘’le suspect, après avoir séquestré les trois fillettes, a utilisé un couteau de cuisine de 22 cm qu’il a introduit dans les parties génitales de la victime’’.

Certains témoins racontent que le cou de la victime a été aussi cassé.

La grand-mère de la défunte, Mariame Barry, aurait confié ses trois petites filles à Fatoumata Binta Diallo, la maman du suspect. La nuit du mardi à mercredi 31 juillet, Alpha Oumar Sow en état d’ivresse est revenu à la maison sous des pluies battantes pour séquestrer ses cousines avant de commettre l’irréparable.

Actuellement, le suspect est entre les mains de la sécurité où il attend son transfèrement au tribunal pour être situé sur son sort.

Nous y reviendrons.