Meurtres lors des manifs : le nombre 100 a été atteint ce soir

0
3918

Ce mercredi 7 novembre 2018 deux jeunes auraient été tués par balles à Wanindara, dans la commune de Ratoma.

Ce mardi, l’opposition a décidé d’organiser une journée « ville morte » à Conakry et dans les villes de l’intérieur du pays. Mais cette journée a été très noire pour les jeunes de l’axe Hamdallaye-Sonfonia. Depuis le matin, des jeunes s’affrontent avec les forces de l’ordre déployées sur l’axe. Et ce soir, aux environs de 19h, Baïlo Diallo et Alimou âgés respectivement de 25 ans et 22 ans, auraient été tués par balles à Wanindara, selon un voisin des victimes.

Ces cas de meurtre complètent le nombre à 100 de personnes ayant été tuées lors des manifestations politiques depuis le 3 avril 2011.
Au moment où nous publions, aucune source  officielle n’etait disponible pour réagir face à ces deux nouveaux cas de morts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.