Microcrédit : fin des assemblées générales à mi-parcours, des ambitions plus grandes pour CRG

0
418

Le Crédit Rural de Guinée a clos, la semaine dernière, ses assemblées générales à mi-parcours. Ce sont les premières sous la houlette de la nouvelle direction générale. Dans l’ensemble, les indicateurs sont très encourageants pour la plus grande institution de micro finance du pays.

Les travaux, salués par l’ensemble des participants, ont connu un réel engouement, avec en prime des bases encore plus saines pour le Crédit Rural de Guinée (CRG). Il est établi qu’au cours du dernier exercice, le réseau a atteint des performances remarquables dans tous les domaines.

Les progrès les plus intéressants ont été faits au niveau de la qualité et des délais de production des informations financières réglementaires ; les comptes du CRG ont été certifiés sans réserve par un cabinet d’audit de renommée internationale.

Il ressort qu’en fin 2018, les octrois de crédit prévus (environ 208 milliards GNF) ont été réalisés à 100%. Dans le même temps, le CRG a mobilisé environ 122 milliards GNF d’épargne, augmentant ainsi son capital-confiance auprès du public. Par ailleurs, le nombre d’adhérents est passé d’environ 372200 à 422500 individus. Cette tendance prouve la progression au niveau des emplois générés dans le cadre du réseau, surtout au niveau des jeunes et des femmes.

Ainsi le CRG a maintenu son résultat bénéficiaire, en dépit des difficultés liées à l’environnement économique global.

Pour cette année, l’institution financière compte améliorer ses performances et atteindre une croissance moyenne de 30% sur l’ensemble de son portefeuille. La modernisation de ses activités et de son système d’information et de gestion passera forcément par là…