Mines : la Guinée et la SMB signent trois conventions d’une valeur de 3 milliards USD

0
494

Le gouvernement et le consortium SMB (Société Minière de Boké)-Winning   ont signé ce lundi 26 novembre une convention de projets d’exploitation d’une mine de bauxite, de raffinerie et ferroviaire. L’investissement total est estimé à trois milliards de dollars US, a-t-on constaté au siège du ministère des Mines et de la Géologie à Kaloum.

Dans cette convention, il est indiqué que la construction d’une ligne de chemin de fer de 135 km dans le corridor s’étendant de la préfecture de Boffa à celle de Boké pour l’exploitation de nouvelles zones minières. Ceci permettra, dit-il, de désenclaver le corridor de Boffa et d’acheminer la bauxite vers la raffinerie et le port fluvial de Dapilon.

Selon Fadi Wazni, président du Conseil d’Administration du consortium SMB WAP, le chemin de fer va doter la Guinée d’une infrastructure de classe mondiale parce qu’il n’y a pas, dit-il, de développement économique sans infrastructure. « Le programme agricole créera de l’emploi et fera de la Guinée une puissance agricole. L’usine alumine qui serra dans la zone spéciale économique de Boké, permettra de créer de la valeur ajoutée très significative et il va propulser la Guinée dans l’ère industrielle », a-t-il expliqué.

Prenant la parole, le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté a, pour sa part, rappelé que   cette signature traduit la volonté politique du chef de l’Etat Alpha Condé qui, a-t-il indiqué, dès le début de son mandat a indiqué que les mines doivent servir comme un levier pour le développement économique de la Guinée.

Pour le ministre Dioubaté, ce projet va créer assez d’emplois dans le monde rural qui va permettre de collecter des impôts et des taxes. « Le rêve est devenu une réalité », a-t-il souligné.

« Si les autres projets portaient sur l’exploitation des mines, maintenant nous passons à la phase de l’industrialisation. C’est une bonne chose non seulement pour l’économie guinéenne mais aussi, pour la coopération internationale », a-t-il fait comprendre.

Pour sa part, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a indiqué que ces trois conventions sont en parfaite adéquation avec la nouvelle politique minière mise en œuvre par le Pr. Alpha Condé depuis 2010. « Elles répondent à des demandes pressantes  du chef de l’Etat à l’endroit des sociétés minières. Il s’agit d’abord de la transformation des produits miniers. Ensuite, il faut que les mines soient un véritable levier de transformation de l’économie nationale à travers leur intégration au reste de l’économie », a-t-il martelé.

Faut-il rappeler par ailleurs que le Conseil des ministres de la semaine dernière a approuvé ce projet minier intégré qui va sans doute permettre, s’il est réalisé, d’accroitre la capacité de production et l’aura de la Guinée sur le marché mondial de la bauxite mais aussi insufflera une certaine dynamique au développement des communautés locales riveraines. Lire aussi :   https://www.guineenews.org/mines-guinee-un-consortium-envisage-la-realisation-dun-projet-minier-integre-dune-valeur-de-12-milliards-uds/