Ministère de la jeunesse : 40 cadres bénéficient d’une formation des formateurs à travers BoCeJ

décembre 14, 2018 10:18

Sur initiative du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune, une  quarantaine de cadres formateurs dudit département, ont bénéficié à travers le Projet BoCeJ d’une formation du 12 novembre au 14 décembre 2018. Cette formation des formateurs s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 3 du Projet BoCeJ (Booster les compétences pour l’employabilité des jeunes) intitulée « Appui institutionnel et révision du cadre réglementaire ».

Elle a porté sur plusieurs thématiques notamment la gestion axée sur le résultat, le développement de l’esprit d’entreprise, la gestion de projet, management et gestion des ressources humaines, vie associative et Education de la citoyenneté.

A la clôture des travaux dudit atelier présidé par le chef de département de la jeunesse, le gestionnaire  du Projet BoCeJ Thierno Iliassa Baldé a, dans son discours de clôture, rappelé  que BoCeJ a eu à former plusieurs cadres  dont  la finalité « est  de doter nos institutions de formations et nos administrations publics des ressources humaines qualifiés capables de rendre un service de qualité aux citoyens surtout aux jeunes. Car la première richesse d’une Nation, c’est son capital humain ».

De son côté, s’exprimant au nom de la Banque Mondiale, principal partenaire technique et financier du Projet BoCeJ, M. Dieng a encouragé et exhorté les bénéficiaires  à démultiplier la formation afin de faire bénéficié plusieurs autres acteurs impliqué dans le développement des jeunes ».

Le porte parole des participants Salimatou Diallo, après avoir remercié le BoCeJ pour cette initiative, s’est quant à elle, engagée au nom des participants, à partager les connaissances acquises.  « A l’issue de cette formation, nous sommes suffisamment outillés en techniques adéquates de formation et nous nous engageons à démultiplier cette formation au niveau des structures d’encadrement de jeunesse.  Par  conséquent, nous recommandons la pérennisation de ces acquis en multipliant la formation en faveur des responsables, encadreur de jeunesse et des jeunes  », lance Mme Diallo.

Dans son discours de clôture, le ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune a pour sa part souligné que la majorité des cadres de son département malgré leur engagement, dit-il, dispose de peu de compétences nécessaires pour assurer le travail de conception, de mise en œuvre,  de coordination, de contrôle et de suivi évaluation des projets et programmes du département.

C’est pourquoi,  dira Mouctar Diallo, son département a initié un vaste programme de formation de son personnel, soutenu par la Banque Mondiale à travers le projet Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes, mis en place par le gouvernement. « Je reste persuadé qu’au cours de cette formation qui vous a mobilisé pendant plus d’un mois pour suivre différents modules dispensés par les experts formateurs de haut niveau, vous avez acquis des connaissances et développé des compétences qui font de vous des cadres capables de dispenser des formations ciblées, suivant les besoins ressentis sur le terrain dans l’ensemble de nos services et de contribuer efficacement à la mise en œuvre des activités du BOCEJ ».

A noter que la rencontre a été aussi marquée par la remise de diplôme aux bénéficiaires de la formation.