Ministère de l’Enseignement technique : Les promesses de Lansana Komara

juin 2, 2018 1:52
0

Après avoir passé 7 ans et 6 mois à la tête du département de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail, Albert Damatang Camara a cédé son fauteuil à Lansana Komara qui était jusque-là membre du bureau politique du RPG-arc-en-ciel. Présidée comme d’habitude par le secrétaire général du gouvernement Sékou Kissing Camara, la cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte de l’Ecole Nationale des Arts et Métiers, ENAM sis à Coléah.

Après avoir magnifié le chef de l’Etat qui lui a confié ce poste « stratégique » pendant toutes ces années, Albert Damantang Camara  a fait le bilan  des activités réalisées pendant qu’il était à la tête de ce département. Il a cité entre autres la construction du complexe professionnel de Nongo, les CFP de Beyla, de Kérouané et de Kouroussa, la réhabilitation de plusieurs structures existantes,  la rénovation et la mise à disposition des équipements au CFP de Matoto, à l’UMS de Kindia, au CFP de Mamou et de Kissidougou et la construction des écoles  régionales des Arts et métiers.

« Nous avons également engagé la diversification de l’ordre de formation en lien avec les besoins du marché, de l’emploi et du travail. Ce qui nous a permis de procéder depuis le début de l’année et avec l’appui de l’OIF (organisation internationale de la francophonie) à la formation d’une équipe de spécialistes en développement, élaboration de programmes selon l’APC (approche par compétence) », fait-il savoir.

En matière de travail et de sécurité sociale, poursuit Damantang, malgré quelques turbulences enregistrées, l’inspection générale et  la direction nationale du travail et des lois sociales ont fortement contribué à l’application de la législation du travail. Il a aussi noté l’implication du département dans l’instauration d’un système d’assurance maladie pour les travailleurs.

De son côté, le tout nouveau ministre, Lansana Komara a tout d’abord félicité et remercié son prédécesseur pour les énormes services rendus à la nation depuis 2011, avant de l’assurer de la poursuite de ses reformes entreprises.

Il a en outre engagé l’ensemble du personnel de ce département au travail sans relâche accompli avec dévouement et professionnalisme pour atteindre les résultats qui leur sont assignés. « En effet, en venant prendre fonction aujourd’hui, il m’a été signifié par le chef de l’Etat et le chef du gouvernement, que c’est plutôt une obligation de résultat et non pas une obligation de moyens qui nous incombe. Nous sommes donc attendu aux résultats dont la réalisation implique de la part de chacun de nous un don de soi qui doit se faire dans la complémentarité dans le respect de la hiérarchie, des principes et  des valeurs », lance M. Komara

S’exprimant sur la crise sociale que le pays a traversée ces derniers mois, Lansana Komara a promis de s’impliquer davantage et immédiatement pour la recherche de solution idoine pour une véritable sortie de crise et prévenir celles qui pourraient s’annoncer. « Le chef de l’Etat a souhaité inviter dorénavant  à un dialogue basé sur la vérité, la confiance mutuelle et  la préservation de la paix.  Nous allons donc nous atteler à renouer ce dialogue social pour préserver la paix. Je suis avant tout un enseignant et j’ai une expérience syndicale. Ces deux atouts me permettront sûrement  de réussir cette mission », soutient le tout nouveau ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail.