Mise en place des élus locaux: l’UFDG confirme son hégémonie à Labé-centre et dans ses communes rurales

octobre 17, 2018 7:27
0

En plus de la commune urbaine, l’installation des exécutifs communaux a été effective ce mercredi 17 octobre dans l’ensemble des 12 communes rurales de la préfecture de Labé. Partout, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a régné sans partage tant à Labé-centre que dans ses 12 communes rurales.

Dans la commune urbaine de Labé comme on vous l’annonçait dans une de nos précédentes dépêches, c’est Mamadou Aliou Laly Diallo (la tête de liste de l’UFDG) qui a sans surprise remporté le poste de maire de la commune urbaine de Labé. Ensuite, c’est Mamadou Aliou Sampiring Diallo, madame Yacine Diallo, Mamadou Bachir Koula Diallo et El Hadj Ousmane Guila Diallo (tous de l’UFDG) qui respectivement ont remporté les postes de premier, deuxième, troisième et quatrième Vice maire de la commune urbaine de Labé. Ainsi, le RPG, la coalition UFR –BL, l’UPR et la liste indépendante n’ont bénéficié d’aucun poste au sein du bureau exécutif de la commune.

Par ailleurs, c’est pratiquement le même scénario qui a été enregistré dans les communes rurales de Labé comme le rapporte ici Mamadou Cellou Baldé, le député uninominal UFDG Labé : «dans l’ensemble des 12 communes rurales, c’est sont des responsables de l’UFDG qui ont été élus comme maires et Vice-maires. Donc dans les 12 communes, il faut le dire sur la base de l’élection parce que c’est une élection proportionnelle; l’UFDG ayant la majorité absolue, nous avons raflé tous les exécutifs.»

Mais force est de reconnaitre que tout n’a pas été que rose dans ces 12 communes rurales de Labé comme le reconnaît ici Cellou Baldé : « il y a un cas particulier, c’est celui de Dara-Labé où le consensus qui a été obtenu au niveau du parti n’a pas été respecté. Mais qu’à cela ne tienne, c’est un responsable de l’UFDG qui a été élus au poste de maire. Il y a aussi que madame Aminatou de la liste indépendante a été élus au poste de premier Vice-maire. Donc, c’est à ce niveau que Dara à déroger à la règle. Il y a que la discipline du parti n’a pas été respecté à ce niveau-là mais, les 12 exécutifs et celle de la commune urbaine de Labé ont été raflés par l’UFDG.»